Formater sa clé USB

Rédigé par Alexandre le 20 décembre 2016

Suite à l'achat d'une clé USB de 32 Gio pour notamment partager des archives de photos, je me suis documenté sur les différents systèmes de fichiers à utiliser pour :

  1. que la clé USB soit lisible par le plus grand nombre
  2. pouvoir mettre des fichiers de plus de 4 Gio

Le premier point amène à oublier tous les systèmes de fichiers n'appartenant qu'à un seul système d'exploitation, à savoir : HFS, EXT et NTFS. Du coup, il reste les bien connus FAT16 et FAT32 mais également le méconnu exFAT.

Le deuxième point nous fait perdre le FAT16 et sa limite de 2 à 4 Gio par volume ainsi que le FAT32 (4 Gio par fichier). Il nous reste alors l'exFAT, appelé aussi et à tord FAT64. Pour ce dernier, la limite est de 128 Pio par volume et fichier, ce qui nous laisse de la marge.

Maintenant que le système de fichier est choisi, comment formater sa clé USB sous Windows et Linux (oui je n'ai pas de MacOS) ?

Lire la suite...

Vérifier l'empreinte d'un fichier

Rédigé par Alexandre le 10 novembre 2016

La somme de contrôle est l'empreinte d'un fichier qui est générée via un algorithme (fonction) de hachage. Vérifier la somme de contrôle revient à comparer les empreintes de deux fichiers.

La comparaison d'empreintes est très utilisée sur Internet car elle permet à l'utilisateur de s'assurer que le fichier mis à disposition et celui qu'il a récupéré sont identiques.


Image provenant de wikipedia.org

Plus l'algorithme utilisé pour générer l'empreinte est complexe, plus l'empreinte générée est représentative du fichier dont on prend l'empreinte. En contrepartie, un algorithme complexe met plus de temps à calculer l'empreinte. La plupart du temps, le MD5 suffit pour la vérification de fichier, mais le SHA1 et SHA256 commencent également à être utilisés.

Dans ce qui suit, j'utilise le MD5, mais il suffit de le remplacer par l'algorithme souhaité pour que cela fonctionne.

Lire la suite...

Evolution et correction

Rédigé par Alexandre le 17 octobre 2016

Grâce au travail formidable de l'équipe de développement de PluXML, j'ai pu revoir la partie commentaires qui maintenant gère les réponses entre visiteurs sur 5 niveaux. J'en ai profité pour essayer de donner un coup de jeune à leur style.

Niveau correction, j'ai enfin résolu un bug qui traînait depuis des mois et qui faisait que les messages partant du formulaire de contact tombaient dans mes indésirables. Je devrais être plus réactif qu'avant.

Pour finir, la version 10.2 d'Arium est à disposition dans la partie téléchargement !

Lire la suite...

Les instantanés (snapshots)

Rédigé par Alexandre le 01 août 2016

Suite à une manipulation opérée par un collègue hier, je me suis rendu compte qu'il était relativement complexe d'expliquer comment fonctionne un instantané.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un instantané, qu'est-ce que c'est ?
Un instantané est la "capture" de l'état de la machine à un instant T. Les changements effectués après un instantané ne sont pas écrit sur le disque dur de la machine mais dans l'instantané. Attention à ne pas confondre un instantané avec une sauvegarde. En effet, les instantanés sont conçu pour : tester une procédure et revenir en arrière ou appliquer définitivement les changements.

Le graphique ci-dessous me semble être une bonne base pour expliquer le fonctionnement des instantanés. En effet, on y voit en noir la chronologie du fonctionnement d'une machine avec les trois temps associés.

  • le passé est immuable et fait donc partie intégrante du présent
  • au moment où l'instantané est prit, le présent se construit et se stocke dans l'instantané
  • maintenant, c'est au moment précis où vous lisez cet article

"Nom de Zeus", on dirait une partie du schéma que Doc dessine à Marty dans Retour vers le futur II.

Lire la suite...

La recette du brownie de ma prof...

Rédigé par Alexandre le 18 juin 2016

Au lycée, j'avais une professeur d'anglais plutôt cool qui nous a filé, en fin d'année, sa recette de brownie. Comme à chaque fois que j'en fais on m'en redemande, c'est que le résultat doit être bon, donc je partage.

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients pour 24 petits brownies :

  • 4 oeufs
  • 150g de sucre en poudre
  • 225g de chocolat pâtissier
  • 175g de beurre (200g si vous n'avez pas peur de prendre du poids)
  • 125g de farine
  • 100g de noisettes ou noix de pécan ou noix de macadamia, selon les goûts de chacun

Préparation :

  • Préchauffer le four 10 minutes à 200°C
  • Dans une casserole à feu doux :
    • faire fondre le beurre (ne pas le faire roussir !)
    • une fois le beurre bien fondu, ajouter le chocolat
  • Mélanger dans un saladier :
    • le sucre
    • la farine
    • les oeufs, sans leur coquille
  • Écraser ou concasser grossièrement les noisettes/noix
  • Mélanger le tout dans le saladier
  • Beurrer le moule (inutile si c'est du silicone comme dans mon cas)
  • Remplir le moule
  • Mettre au four 15 à 20 minutes selon le moelleux souhaité (cuit quand la surface se creuse)

Pour ceux qui ont besoin de photos pour se rassurer, voici quelques étapes de ce que j'utilise, jusqu'au résultat final :