Le grand bain

Edwige 41 jours

Je dois reconnaître que je suis toujours réticente à l’idée d’aller voir un film français, d’autant plus quand Poelvoorde joue dedans.
Mais là, j’étais bien tentée, ne serait ce que pcq Gilles Lellouche l’avait très bien vendu dans l’émission Quotidien.
Et puis, la claque.

C’est simplement l’histoire de quadras/quinquas qui tentent de trouver un sens à leur vie qui se situe à mille lieux de leurs rêves d’enfant, et ce, grâce à de la natation synchronisée masculine, et pourtant... c’est touchant, drôle, poignant. Tu passes du rire aux larmes en 5 secondes et demi pour te rendre compte que, vivre, pour de vrai, c’est ça : rire, profiter, essayer de se dépasser, mais surtout, ne rien prendre au pied de la lettre et envoyer chier les fauteurs de trouble noyés dans leur jalousie.

So. Guys, enjoy ! (; (et aller voir ce film)

Commentaire

Rédiger

Quelle est la deuxième lettre du mot szkq ?