Mettre à jour son BIOS avec FreeDOS

Alexandre 3 ans

Comme je pense qu'il n'y a pas assez d'articles dans cette catégorie, j'en rajoute un !

Cette fois, je vais vous apprendre à modifier le fichier ISO de FreeDOS afin d'y ajouter les programmes de mises à jour de vos BIOS. A titre d'information, la manipulation devrait fonctionner pour tous les fichiers ISO (Debian, Ubuntu, Windows, etc), mais je n'ai pas testé... Oui, honte à moi, je sais.

Avant d'attaquer la procédure, à quoi sert FreeDOS ?
C'est un liveCD sous DOS, l'ancêtre de Windows implanté encore ajourd'hui, qui va vous permettre d'exécuter des programmes....tadadada... DOS. Les plus jeunes ne risquent pas de connaitre ça, mais en gros, les programmes DOS ont un énorme avantage : être exécuté à plus bas niveau sur la machine et l'utilisation d'un LiveCD permet d'éviter toute interaction avec d'autres programmes.

Bon et maintenant, qu'est-ce que le BIOS ?
On en apprend des choses sur ce site et même pas besoin de poser de questions, l'auteur est maso et se les pose seul...humhum... Le BIOS est la plus basse couche logiciel de votre ordinateur, il est entre les composants et votre système d'exploitation.

Avant-propos

FreeDOS peut être directement installé sur une clé USB ou un CD. Toutefois ici, j'ai modifié le menu de FOG afin de permettre le démarrage sur le LiveCD. C'est d'ailleurs pour cela que nous devons modifier l'ISO.

Pour ceux qui seraient intéressés, FOG dispose d'un boot avancé dans : Interface de FOG > FOG configuration > PXE Boot Menu > Advanced Configuration Options. Pour ma part, voici à quoi ressemble mon menu avancé.

Préparatifs

La première étape consiste à récupérer l'ISO de FreeDOS directement sur le site officiel. Pour plus de facilité, on récupère l'ISO directement sur le serveur :

Shell

cd /tmp && wget AdresseDuLienCopié

Comme d'habitude, on travaille au propre et donc on crée les répertoires de travail :

Shell

mkdir /tmp/ISO_freedos
mkdir /tmp/freedos

Maintenant, on va monter l'image et l'extraire :

Shell

mount -t iso9660 -o loop NOM_ISO_freedos.iso /tmp/ISO_freedos
cp -ra /tmp/ISO_freedos/* /tmp/freedos/

Modifications

Si FreeDOS a changé de version, on récupère notre ancien répertoire "custom" :

Shell

mkdir /tmp/OLD_freedos
mount -t iso9660 -o loop NOM_ANCIEN_ISO_freedos.iso /tmp/ISO_freedos

Si ce n'est pas le cas, on crée notre dossier "custom" puis on y déplace ce que l'on veut :

Shell

cd /tmp/freedos
cp -r DOSSIER_UPDATE /tmp/freedos/custom

Ajouter tout à la fin du fichier setup.bat les lignes suivantes (quelque soit le cas précédent) :

rem ====================== FreeDOS custom ==============
keyb FR
cd ../custom
dir

Re-créer l'image

Ce n'est pas tout d'avoir extrait et modifié les fichiers, il faut maintenant remonter l'image :

Shell

cd /tmp/freedos
chmod u+w ./isolinux/isolinux.bin
genisoimage -o ../freedos_custom.iso -q -l -N -boot-info-table -iso-level 4 -no-emul-boot -b isolinux/isolinux.bin -publisher "FreeDOS" -A "FreeDOS 1.0" -V FDOS_1 -v .

Dans le cas d'une utilisation avec FOG, et en restant cohérent avec mon fichier de menu avancé FOG, il faut déplacer l'ISO :

Shell

cd ..
mv freedos_custom.iso /images/fog_boot/discimg/freedos_1-1.iso

Nettoyage

On travaille au propre, mais il faut tout de même nettoyer quand on a fini :

Shell

umount /tmp/ISO_freedos
rmdir /tmp/ISO_freedos
rm -r /tmp/freedos

Références

Commentaire

Rédiger

Quelle est la cinquième lettre du mot uzgfza ?